Signes présomptifs de la grossesse

Signes présomptifs, probables et indéniables de la grossesse

Signes présomptifs ou douteux de grossesseQuels sont ces signes supposés de grossesse, que pourraient-ils être? Connaître la grossesse survenue est fiable, il est possible déjà 10-14 jours après l’ovulation. Cependant, beaucoup de femmes veulent en savoir plus tôt et en même temps, de préférence sans consulter un médecin. Cela est particulièrement vrai pour les femmes qui planifient un enfant de plus d'un mois. Après tout, il est impossible d'aller chez le médecin ou de faire une échographie tous les mois pour connaître la présence ou l'absence d'une situation intéressante.

Précisément, on peut dire qu'une femme est en situation de trouver un œuf fœtal dans son utérus. Et pour s'établir dans le fait que la grossesse se développe - voir dans cet oeuf foetal un embryon qui a une palpitation.

Une autre façon est de faire un test sanguin pour l'hCG. Mais son niveau élevé parle parfois non pas de grossesse, mais de maladie oncologique. Et pourtant, le taux d'hCG reste positif pendant un certain temps après un avortement, une interruption spontanée de la grossesse ou de l'accouchement.

L'utérus élargi sur le résultat d'un examen gynécologique est également une preuve assez fiable d'une situation intéressante.

Contrairement aux signes authentiques de la grossesse, les signes présomptifs des médecins ne sont pas pris en compte. Le médecin ne portera probablement aucune attention à leur disponibilité. Cependant, ils accompagnent souvent la grossesse.

1. Glandes mammaires agrandies et douloureuses. Habituellement, un tel phénomène est observé dans les cycles menstruels, lorsqu'il y a eu ovulation. Doucement le sein devient plusieurs heures avant la menstruation. Si les règles commencent et que la poitrine reste tendue, il s’agit d’un signe présumé de grossesse. Au fait, il est associé à un taux élevé de progestérone - une hormone qui reste élevée après la conception et devrait diminuer avant l’apparition des règles.

2. Augmentation de la température basale. La mesure la plus fiable est dans le rectum. Dans la seconde moitié du cycle menstruel, si l'ovulation se produit, elle reste juste au-dessus de 37 degrés. Et avant que les menstruations ne commencent à décliner. Si la grossesse est arrivée, la température ne baisse pas. Et si la chute survient après la conception, certains médecins considèrent cela comme un symptôme possible de la menace d'avortement ou de la fin de son développement.

3. Manifestations de toxicose, de rhume et de diarrhée. Parfois, ces signes présomptifs, probables et indéniables de la grossesse apparaissent en premier. Toxicose, bien que sous une forme assez légère, les femmes peuvent éprouver presque immédiatement après implantation d'un oeuf fécondé dans la paroi utérine. Cela se traduit par une légère nausée, le rejet de certains aliments et des odeurs. La diarrhée provoque une modification de la motilité intestinale. Eh bien, un rhume peut être la conséquence de troubles immunitaires.

4. Augmentation de la miction. Un signe présomptif très commun d'une situation intéressante. La progestérone est associée à l'action de l'hormone. Bien que l'utérus soit encore petit, à l'examen, il est peu probable que le médecin remarque sa taille accrue. Cependant, les femmes commencent à aller aux toilettes plus souvent, surtout la nuit. Cela peut continuer tout au long de la période de prise en charge de l'enfant.

Par ailleurs, il convient de mentionner un signe présomptif de grossesse dans les premiers stades, comme un retard des règles. Cela arrive à toutes les futures mères. La menstruation est absente pendant toute la période de gestation. Cependant, certaines femmes ont toujours du sang dans le vagin, mais ce n'est pas un écoulement cyclique, mais une menace d'avortement ou une fausse couche déjà entamée. La raison est urgente de consulter un médecin si vous prévoyez de sauver l'enfant.

Les signes présomptifs ou douteux de la grossesse ne sont qu'une excuse à examiner pour une situation intéressante. Au moins - faire un test. Il est possible de dire plus précisément s'il y a une grossesse et si elle se développe dans l'utérus environ une semaine après le début des règles.

LEAVE ANSWER